Pau Tibet
Rubriques  
  Infos
  Année 2023
  => Janvier 2023
  => Février 2023
  => Mars 2023
  => Avril 2023
  => Mai 2023
  => Juin 2023
  => Juillet 2023
  => Aout 2023
  => Septembre 2023
  => Octobre 2023
  => Novembre 2023
  => Décembre 2023
  Année 2022
  Année 2021
  Année 2020
  Année 2019
  Année 2018
  Année 2017
  Année 2016
  Année 2015
  Année 2014
  Année 2013
  Année 2012
  Année 2011
  Année 2010
  Année 2009.
  Historique de l'APACT.
  Hommage à Phurbu
  Rencontre de Denise Campet Puntsok Drolma avec S.S. Dalaï Lama.
  Mainpat 2007
  Mainpat 2009
  Mainpat: travaux et projets.
  Mainpat 2011
  Mainpat 2013
  Mainpat 2014
  Mainpat 2015
  Mainpat 2016
  Mainpat 2018
  Bodnath le 10 Mars 2009.
  Pokhara 2009
  Dharamsala 2009
  Salle de classe du monastère de Pawo Rinpoché au Népal.
  Université de Bengalore
  Les écoles en Inde, Népal et Bouthan
  Gandhi School Mainpat Mai 2012
  Parrains et Filleuls.
  Témoignages des filleuls
  Parrainage.
  A.G. de l'APACT 16 Mai 2009.
  A.G de l'APACT 8 Mai 2010
  A.G de l'Apact le 14 Mai 2011
  A.G de l'Apact le 12 Mai 2012
  A.G de l'Apact le 20 Avril 2013
  A.G de l'Apact le 13 Avril 2014
  AG de l'Apact le 10 Avril 2015
  A.G de l'Apact le 2 Avril 2016
  AG de l'Apact le 22 Avril 2017
  AG de l'APACT 4 Septembre 2021
  Fête annuelle de l'APACT.
  Fête annuelle de l'APACT 2010.
  Fête annuelle de l'APACT 2011
  Fête annuelle de l'Apact 2012
  Fête annuelle de l'APACT 2013
  Fête annuelle de l'APACT 2014
  Fête annuelle de l'APACT 2015
  Fête annuelle de l'APACT 2016
  Fête annuelle de l'APACT 2017
  Fête annuelle de l'APACT 2018
  Fête annuelle de l'APACT 2019
  Fête annuelle de l'APACT 2020
  Fête annuelle de l'APACT 2022
  Fête annuelle de l'APACT 2023
  Béru Khyentsé Rinpoché à Pau.
  Actualité PAU.
  Exposition peintures Tashi Norbu
  Méssage de SS Dalaï Lama au peuple Tibétain.
  Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  Discours de Mr Badinter le 14 Mars 2015
  Prisonniers Tibétains
  Seisme du Népal 2015
  Galerie
  Partenaires.
  Exposition du 18 au 25 Février 2017
  10 Mars 2017 à Pau
  Manifestations Décembre 2019
  Mainpat Novembre 2019
  Mainpat 2020
  Projet Ulule
  Alexandra David Neel (Campoy-Blanchot)
  Cinq Couleurs
  Nouvelles de Mainpat
  Différentes infos
  Voyage des parrains à Mainpat 2020
  Exposition 5 couleurs par Claude Guyot
  10 Mars 2021 Un drapeau pour le Tibet
  Exposition Bagnères de Bigorre Aout 2021
  Une semaine pour la Birmanie et le Tibet 2021
  Lettre de la Présidente APACT et appel aux dons 8 Septembre 2021
  Commémoration du soulèvement tibétain le 10 Mars 2022
  Losar 2022
  Indiens de Bodhgaya
  Visite du Sikyong Penpa Tsering (1er Ministre Tibétain) à Mainpat
  Un bilan très positif de nos actions à Mainpat en 2021
  Mainpat 2023 OPH (old people home)
  Commémoration du soulèvement tibétain le 10 Mars 2023 à Dharamsala
  Adivasis Mainpat 2023
  Ecole du camp 1 Mainpat 2023
  Danses sacrées du Cham Mainpat 2023
  Free Tibet encore et toujours
  Le monastère de Bodhgaya a organisé une distribution
  Commémoration du soulèvement tibétain le 10 Mars 2024
  Rénovation de la maison commune du camp7
  Rénovation de la cantine de l'école du Camp 1 de Mainpat
  Remerciements à Evelyne et Colette
Décembre 2023
Décembre 2023

6.2 magnitude earthquake strikes Tibet, 131 lives lost, hundreds injured


A man stand on the rubble of his home after earth quake struck in Gansu Province (Photo/The Economic Times)

By Tsering Dhundup

DHARAMSHALA, Dec 20: A magnitude-6.2 earthquake struck Gansu and Tsongon (Ch.Qinghai) provinces of Tibet on Monday, claiming the lives of at least 131 dead, 980 injured. The quake, which occurred just before midnight at 11:59 p.m. (1559 GMT) in Jishishan county, inhabited by mostly Muslim people, had a depth of 10 km (6.2 miles). Notably, both Gansu and Qinghai provinces, both Chinese government designates following the occupation of Tibet, encompass substantial portions of the Amdo province of Tibet. The nearest Tibetan city to the epicentre is Rebkong in Amdo region.

The seismic activity also affected the north-eastern boundary of the tectonically active Qinghai-Tibetan plateau, where strong tremors were felt. In the aftermath, over 155,000 homes in the region suffered varying degrees of damage, reports say.

In Gansu Province, 113 people have been found dead as of 9 a.m. on Wednesday (0100 GMT), and 782 were injured, authorities said. The death toll in neighbouring Qinghai Province rose to 18 with 198 injured as of 5:30 a.m. The calamity struck a high-altitude region with cold temperatures, posing challenges to rescue missions and increasing risks for trapped victims due to harsh weather conditions.

According to Chinese state run Xinhua news agency, rescue teams are vigilant against secondary disasters resulting from factors beyond the quake, with temperatures plummeting to minus 14 degrees Celsius (6.8 Fahrenheit) in Linxia, Gansu. These challenging weather conditions are expected to reduce the typical 72-hour window for rescue operations, intensifying the threat to survivors.

The quake caused significant damage to essential infrastructures related to supply of water, electricity, transportation, and communications networks. Several highways and rural roads suffered destruction from multiple landslides. A major hydropower dam situated 50 km from the epicentre remained operational and unaffected.

The Gansu earthquake administration noted multiple subsequent tremors, with the most significant registering a magnitude of 6.2. 140 aftershocks were recorded, with the largest measuring 4.1 in magnitude, further unsettling the affected region.

In response to the disaster, Taiwanese President Tsai Ing-wen expressed condolences to China and offered her government’s help after the earthquake, despite the tensions between the two countries. “We pray that all those affected receive the aid they need, and we hope for a swift recovery. Taiwan stands ready to offer assistance in the disaster response effort,” she said. 


Décembre 2023

Le Parlement européen adopte une résolution condamnant les internats coloniaux au Tibet

LA CHAMBRE EUROPÉENNE ADOPTE UNE RÉSOLUTION CONDAMNANT LES INTERNATS COLONIAUX AU TIBET

Partager sur Facebook
Partager sur Google
Partager sur Twitter
Image Représentative (Photo/CTA)

Par Tsering Dhundup

DHARAMSHALA, 15 décembre : Le Parlement européen a adopté jeudi une résolution dénonçant l’assimilation forcée. des enfants tibétains dans les internats publics chinois au Tibet. Cette résolution, adoptée avec une majorité de 477 voix pour, 14 contre et 45 abstentions, répond aux préoccupations concernant le traitement des enfants dans ces institutions gérées par l’État.

La résolution, intitulée « Enlèvement d’enfants tibétains et pratiques d’assimilation forcée dans les internats chinois au Tibet (2023/3025(RSP)) », fait référence aux résolutions précédentes sur la Chine et le Tibet, à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant et à des procédures spécifiques. règles au sein du Parlement européen.

Soulignant la nature oppressive du gouvernement chinois sous la direction de Xi Jinping, la résolution met l’accent sur la détérioration des droits de l’homme au Tibet. Il souligne la nécessité de donner la priorité aux droits de l’homme, à la démocratie et à l’État de droit dans les relations de l’UE avec la Chine.

La résolution expose diverses préoccupations concernant les internats mandatés par la Chine pour les enfants tibétains âgés de 4 à 18 ans. Elle se concentre également sur l’enseignement obligatoire en mandarin sans dispositions pour l’étude de la langue, de l’histoire ou de la culture tibétaines. Environ un million d’enfants tibétains, soit 80 % d’entre eux, ont été séparés de leur famille à cause de ce système, visant à les assimiler culturellement, religieusement et linguistiquement à la majorité Han.

La résolution aborde notamment la détresse rencontrée par les enfants tibétains, notamment les défis psychologiques et émotionnels tels que la solitude et l’isolement, car ils perdent la capacité de communiquer facilement dans leur langue maternelle avec leur famille. Cela suggère que cette érosion de l’identité individuelle et sociale pourrait potentiellement violer les droits humains internationaux et même constituer un génocide.

La résolution s’oppose aux politiques d’assimilation de la Chine, en particulier au système d’internats au Tibet, visant à effacer les traditions linguistiques, culturelles et religieuses uniques parmi les Tibétains et d’autres minorités, comme les Ouïghours. Il exige l’abolition immédiate du système des internats et la fin des séparations familiales, soulignées par les experts de l’ONU en février 2023. En outre, il exhorte les autorités chinoises à autoriser les écoles privées tibétaines.

La résolution salue la décision des États-Unis de restreindre les visas pour les responsables chinois liés au système des internats tibétains et exhorte les États membres de l’UE et le Conseil d’imposer des sanctions ciblées similaires. Il appelle les États membres et le vice-président/haut représentant à demander des visas au gouvernement chinois pour que les diplomates européens puissent visiter les internats au Tibet, à permettre aux journalistes indépendants et aux observateurs internationaux d’accéder à la région et à décourager la diffusion de fausses informations.

Soulignant l’importance de lutter contre les violations des droits de l’homme en Chine, en particulier au Tibet, la résolution souligne l’importance de soulever cette question dans tous les dialogues politiques et sur les droits de l’homme avec les autorités chinoises.

En outre, il réitère l’appel lancé au gouvernement chinois pour qu’il s’engage avec les représentants du 14e Dalaï Lama afin d’établir une véritable autonomie pour les Tibétains en Chine. Il demande instamment la libération du Panchen Lama et déconseille toute ingérence dans la désignation du chef spirituel tibétain.

L’eurodéputée Salima Yenbou du groupe Renew a proposé la motion, soutenue par divers groupes politiques, à la suite de sa participation à la visite d’une délégation du Parlement européen à Dharamshala plus tôt dans l’année. La résolution charge désormais le président du Parlement européen de la transmettre aux institutions de l’UE, aux Nations Unies ainsi qu’au gouvernement et au Parlement de la République populaire de Chine.


Décembre 2023

La police népalaise arrête cinq Tibétains pour avoir commémoré le jour du prix Nobel de la paix

DHARAMSHALA, 13 décembre 2023 : La police népalaise aurait arrêté cinq Tibétains dimanche matin pour avoir commémoré pacifiquement le 34e anniversaire de la journée du prix Nobel de la paix du Dalaï Lama à Katmandou, au Népal, selon plusieurs sources.

Selon Kunsang Tenzin, un défenseur des droits de l’homme s’adressant à Voice of America a déclaré que les détenus se livraient à une célébration pacifique de cet événement important lorsque les autorités sont intervenues et les ont arrêtés. L’arrestation a eu lieu lors d’un rassemblement où un groupe de Tibétains s’était rassemblé pour commémorer le prix Nobel de la paix décerné à Sa Sainteté le Dalaï Lama. Les détenus servaient pacifiquement du thé au public et ne participaient à aucune forme de protestation ou de manifestation au moment de leur arrestation », a-t-il déclaré.

Les Tibétains détenus au Népal ont été relâchés le même jour, vers 18 heures. Pendant leur détention, aucun cas de mauvais traitements ou de conditions défavorables n’a été signalé aux détenus. Des sources indiquent qu’ils ont été relâchés sans aucun problème de santé ou blessure apparent.

Cependant, leur libération était soumise à certaines conditions imposées par les autorités. Il a été signalé que les détenus devaient présenter leurs documents d’identité pour être libérés. Comme la majorité d’entre eux ne possédaient pas les pièces d’identité officielles nécessaires, ils auraient soumis à la place leur Livre vert, un document de contribution volontaire au gouvernement tibétain en exil, connu officiellement sous le nom d’Administration centrale tibétaine.

La semaine dernière, un rapport exhaustif, « Languishing in Limbo : Tibetan Refugees in Nepal » publié conjointement par le Centre tibétain pour les droits de l’homme et la démocratie (TCHRD) basé à Dharamshala, en collaboration avec l’Asian Dignity Initiative (ADI) basée à Séoul, met en évidence de manière exhaustive les violations continues des droits des réfugiés tibétains, en particulier de leur liberté d’expression et de réunion. Il met en lumière les défis auxquels sont confrontés les Tibétains, en particulier lors d’anniversaires importants tels que l’anniversaire du prix Nobel de la paix commémorant l’attribution de la prestigieuse récompense au Dalaï Lama en 1989.

Selon le rapport, lors d’événements tels que l’anniversaire de l’attribution du prix Nobel de la paix à Sa Sainteté le Dalaï Lama, les réfugiés tibétains au Népal continuent de rencontrer des obstacles dans l’exercice de leur droit de se réunir pacifiquement. Le rapport met l’accent sur les cas où des réfugiés tibétains ont été confrontés à des restrictions, à des détentions ou à des ingérences de la part des autorités népalaises alors qu’ils commémoraient des événements importants ou exprimaient leur soutien à la cause tibétaine.

La détention des Tibétains a suscité des réactions immédiates de la part des groupes de soutien tibétains et a condamné les actions de la police népalaise, les qualifiant de violation de la liberté d’expression et de réunion pacifique.


Décembre 2023

Le Tibet est en train de « mourir lentement », prévient le chef du gouvernement tibétain en exil

TÊTE À TÊTE

LE TIBET EST EN TRAIN DE « MOURIR LENTEMENT », PRÉVIENT LE CHEF DU GOUVERNEMENT TIBÉTAIN EN EXIL

https://www.france24.com/en/tv-shows/t%C3%AAte-%C3%A0-t%C3%AAte/20231214-tibet-is-dying-a-slow-death-warns-president-of-tibetan-government-in-exile?utm_medium=social&utm_campaign=whatsapp&utm_source=user

TÊTE À TÊTE

Dans une interview accordée à FRANCE 24, le président du gouvernement tibétain en exil a prévenu que le Tibet était « en train de mourir à petit feu ». Penpa Tsering a déclaré que les politiques du gouvernement chinois visent à « l’éradication » de la maladie. de l’identité tibétaine. Parmi eux, Tsering a cité la politique de scolarisation forcée d’environ un million d’enfants tibétains dans ce qu’il a décrit comme des « internats de style colonial ». dans lequel les jeunes sont séparés de leurs familles, instruits uniquement en chinois et contraints de prêter allégeance au Parti communiste chinois.

 

Sous le Président chinois Xi Jinping, cette politique de « l’uniculturalisme » s’est « intensifié », a affirmé Penpa – que ce soit au TibetXinjiang ou Hong Kong.

« Nous avions tort [d’avoir de l’espoir à propos de Xi Jinping] », qui avait des liens familiaux avec le Tibet et même avec le Dalaï Lama, dit-il. Xi « suit plutôt les traces de Mao Zedong ».

La fiction dystopique de l’auteur britannique George Orwell « 1984 » est en train de « devenir réalité dans toute la Chine, et plus encore au Tibet« , a ajouté Penpa.

LES TIBÉTAINS « SE SENTENT TRAHIS » PAR LE RESTE DU MONDE

Le chef du gouvernement tibétain en exil a exhorté le monde à « pousser la Chine vers la table des négociations ». avec le Tibet. « Malheureusement, la plupart des gouvernements et des hommes politiques ne pensent qu’au court terme pour leur bénéfice économique », a-t-il déclaré. » a-t-il ajouté, affirmant que les Tibétains « se sentent trahis ».

Penpa a confirmé qu’il n’y avait pas de négociations officielles avec les autorités chinoises sur l’octroi de l’autonomie au Tibet. « Nous avons des [discussions] en coulisses, mais rien de concret à dire », a-t-il déclaré. » a déclaré le politicien tibétain. Il a fermement rejeté l’idée de recourir à la violence pour atteindre les objectifs du Tibet, affirmant que « le seul moyen » est de « recevoir la violence ». résoudre le conflit passe par le « dialogue ».

Enfin, concernant la succession du Dalaï Lama, il a exhorté à attendre 2025, date à laquelle le chef spirituel bouddhiste tibétain pourra annoncer qui lui succédera. Il a également mis en garde Pékin contre la nomination de son propre successeur : « Je dis au gouvernement chinois : avez-vous besoin d’un problème qui durera toute une vie ? S’il y a deux dalaï-lamas dans le futur, cela durera toute la vie et le président Xi Jinping ne sera plus en vie à ce moment-là.


Décembre 2023

PARIS : La communauté tibétaine de France est honorée et heureuse d’accueillir M. PENPA TSERING

France Tibetans Wel come Sikyong Penpa Tsering la in Paris.. #tibetan #paris – YouTube

9 h 
La communauté tibétaine de France est honorée et heureuse d’accueillir M. PENPA TSERING,
le président de l’administration centrale tibétaine. Nous lui souhaitons très chaleureusement la bienvenue en France.

Décembre 2023

Cours de tibétain LopLao; Exposition « Cosey, un Tibet dessiné »; Parutions : Société Française d’Etudes du Monde Tibétain SFEMT
Source SFEMT Maison de l’Asie 22, avenue du Président Wilson 75116 Paris

« Société Française d’Etudes du Monde Tibétain SFEMT »
LopLao (anciennement Easy Tibetan) annonce l’organisation de cours de tibétain en ligne et en présentiel, à Oxford, pour l’hiver et l’été 2024. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 7 janvier 2024 pour la session hivernale et différents niveaux sont proposés.
Pour en savoir plus: 
https://www.sfemt.fr/cours-de-tibetain-en-ligne-et-sur-place/
 
Une exposition temporaire intitulée « Cosey, un Tibet dessiné » se tient actuellement et jusqu’au 4 février 2024 au Tibet Museum Fondation Alain Bordier à Gruyères.
Pour en savoir plus: 
https://www.sfemt.fr/expo-de-cosey-au-tibet-museum-alain-bordier/
 
La maison d’édition Brepols annonce la parution de l’ouvrage Une quête tibétaine de la sagesse: Prajñāraśmi (1518-1584) et l’attitude impartiale (ris med), de Marc-Henri Deroche.
Pour en savoir plus: 
https://www.sfemt.fr/parution-de-une-quete-tibetaine-de-la-sagesse-prajnarasmi-1518-1584-et-lattitude-impartiale-ris-med/
 
Le Lumbini International Research Institute annonce la parution de l’ouvrage Buddhism in Tibet & the Himalayas: Texts & Traditions, vol. 2, de Franz-Karl Ehrhard.
Pour en savoir plus: 
https://www.sfemt.fr/parution-de-buddhism-in-tibet-the-himalayas-texts-traditions-vol-2/
 
Nous vous rappelons enfin que la journée culturelle de l’association Confluences tibétaines se tient demain mardi 5 décembre à partir de 10h, à l’Inalco (Pôle Langues & Civilisations, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris).
Cordialement,
 
La SFEMT
— 
La SFEMT vit grâce aux cotisations de ses adhérents. Si vous n’êtes pas membre, merci d’envisager une adhésion à notre association afin de soutenir nos activités.
Si vous souhaitez être retiré(e) de notre liste de diffusion, cliquez sur répondre et écrivez simplement « désinscription » dans l’objet du message.

https://www.france24.com/fr/zhang-zhung-archeologie-tibet-chine-politique-mythologie






RETOUR INFOS

APACT  
 




Association Humanitaire exclusivement composée de bénévoles qui vient en aide aux réfugiés tibétains qui mènent la vie de l'exil et du dénuement dans les camps installés depuis 60 ans en INDE et au NEPAL.












 
Site Internet.  
 
Association Paloise pour l'Art et la culture du Tibet archives 1986-2008


APACT sur Facebook




http://perso.numericable.fr/apact


Galerie de photos


"Mainpat 2011" le film


"Mainpat 2013"


"Mainpat 2023" le film




PARRAINAGES DE COMMUNES EUROPEENNES AVEC DES COMMUNES TIBETAINES


Hommage à Phurbu Dolma




Beru Khyentse Rinpoche à Pau Aout 2013




Prisonniers Tibétains


Discours de Monsieur Robert BADINTER, Ancien Ministre de la Justice Lors du RASSEMBLEMENT EUROPEEN POUR LE TIBET à PARIS le 14 mars 2015.





PHAYUL.COM

 
Siège Social.  
 

 
Adresse postale.  
 

---------- Contact ----------
info@apactpau.fr
apactpau@yahoo.fr
apactpau@free.fr
apact64@yahoo.fr - webmaster
 
visiteurs  
   
Visiteurs. 563204 visiteurs (1511722 hits)