Pau Tibet
Rubriques  
  Infos
  Année 2023
  => Janvier 2023
  => Février 2023
  => Mars 2023
  => Avril 2023
  => Mai 2023
  => Juin 2023
  => Juillet 2023
  => Aout 2023
  => Septembre 2023
  => Octobre 2023
  => Novembre 2023
  => Décembre 2023
  Année 2022
  Année 2021
  Année 2020
  Année 2019
  Année 2018
  Année 2017
  Année 2016
  Année 2015
  Année 2014
  Année 2013
  Année 2012
  Année 2011
  Année 2010
  Année 2009.
  Historique de l'APACT.
  Hommage à Phurbu
  Rencontre de Denise Campet Puntsok Drolma avec S.S. Dalaï Lama.
  Mainpat 2007
  Mainpat 2009
  Mainpat: travaux et projets.
  Mainpat 2011
  Mainpat 2013
  Mainpat 2014
  Mainpat 2015
  Mainpat 2016
  Mainpat 2018
  Bodnath le 10 Mars 2009.
  Pokhara 2009
  Dharamsala 2009
  Salle de classe du monastère de Pawo Rinpoché au Népal.
  Université de Bengalore
  Les écoles en Inde, Népal et Bouthan
  Gandhi School Mainpat Mai 2012
  Parrains et Filleuls.
  Témoignages des filleuls
  Parrainage.
  A.G. de l'APACT 16 Mai 2009.
  A.G de l'APACT 8 Mai 2010
  A.G de l'Apact le 14 Mai 2011
  A.G de l'Apact le 12 Mai 2012
  A.G de l'Apact le 20 Avril 2013
  A.G de l'Apact le 13 Avril 2014
  AG de l'Apact le 10 Avril 2015
  A.G de l'Apact le 2 Avril 2016
  AG de l'Apact le 22 Avril 2017
  AG de l'APACT 4 Septembre 2021
  Fête annuelle de l'APACT.
  Fête annuelle de l'APACT 2010.
  Fête annuelle de l'APACT 2011
  Fête annuelle de l'Apact 2012
  Fête annuelle de l'APACT 2013
  Fête annuelle de l'APACT 2014
  Fête annuelle de l'APACT 2015
  Fête annuelle de l'APACT 2016
  Fête annuelle de l'APACT 2017
  Fête annuelle de l'APACT 2018
  Fête annuelle de l'APACT 2019
  Fête annuelle de l'APACT 2020
  Fête annuelle de l'APACT 2022
  Fête annuelle de l'APACT 2023
  Béru Khyentsé Rinpoché à Pau.
  Actualité PAU.
  Exposition peintures Tashi Norbu
  Méssage de SS Dalaï Lama au peuple Tibétain.
  Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  Discours de Mr Badinter le 14 Mars 2015
  Prisonniers Tibétains
  Seisme du Népal 2015
  Galerie
  Partenaires.
  Exposition du 18 au 25 Février 2017
  10 Mars 2017 à Pau
  Manifestations Décembre 2019
  Mainpat Novembre 2019
  Mainpat 2020
  Projet Ulule
  Alexandra David Neel (Campoy-Blanchot)
  Cinq Couleurs
  Nouvelles de Mainpat
  Différentes infos
  Voyage des parrains à Mainpat 2020
  Exposition 5 couleurs par Claude Guyot
  10 Mars 2021 Un drapeau pour le Tibet
  Exposition Bagnères de Bigorre Aout 2021
  Une semaine pour la Birmanie et le Tibet 2021
  Lettre de la Présidente APACT et appel aux dons 8 Septembre 2021
  Commémoration du soulèvement tibétain le 10 Mars 2022
  Losar 2022
  Indiens de Bodhgaya
  Visite du Sikyong Penpa Tsering (1er Ministre Tibétain) à Mainpat
  Un bilan très positif de nos actions à Mainpat en 2021
  Mainpat 2023 OPH (old people home)
  Commémoration du soulèvement tibétain le 10 Mars 2023 à Dharamsala
  Adivasis Mainpat 2023
  Ecole du camp 1 Mainpat 2023
  Danses sacrées du Cham Mainpat 2023
  Free Tibet encore et toujours
  Le monastère de Bodhgaya a organisé une distribution
  Commémoration du soulèvement tibétain le 10 Mars 2024
  Rénovation de la maison commune du camp7
  Rénovation de la cantine de l'école du Camp 1 de Mainpat
  Remerciements à Evelyne et Colette
Octobre 2023
Octobre 2023

L’Université de Mysore récompense Tsewang Tsamchoe

LE MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION FÉLICITE UNE JEUNE FILLE TIBÉTAINE POUR SA MÉDAILLE D’OR POUR SES PERFORMANCES EXCEPTIONNELLES EN GÉNÉTIQUE À L’UNIVERSITÉ DE MYSORE

Dharamshala : Le ministère de l’Éducation est fier d’annoncer les réalisations remarquables de Tsewang Tsamchoe, l’un des récipiendaires de bourses d’études estimés du département. Elle a été honorée de trois prestigieuses médailles d’or pour sa performance exceptionnelle en MSc Genetics à l’Université de Mysore. Ces médailles distinguées portent les noms d’éminents professeurs du Département de génétique, à savoir le professeur N.B. Ramachandra, le professeur H.A. Ranganath et le Dr S.N. Hedge. La grande cérémonie de remise des prix a eu lieu lors de la 103e collation des grades annuelle de l’Université de Mysore le 18 octobre 2023.

Tsewang est originaire de la colonie tibétaine de Dhondhenling, Kollegal. Selon ses propres mots : « En tant que réfugiée, je me suis toujours élevée au-dessus de l’adversité, reconnaissant les possibilités d’éducation inestimables qui s’offraient à nous sans entrave. Nous devons saisir ces opportunités avec détermination. Il est essentiel de maintenir une passion brûlante pour l’apprentissage, une confiance en soi inébranlable et la détermination de ne jamais abandonner. Même lorsque je suis confronté à des concepts intimidants ou à des incertitudes, je m’accroche à la conviction qu’il n’y a pas de question stupide. Cet engagement nous permet de garder nos rêves en vie et d’œuvrer pour un avenir meilleur.

Le parcours éducatif de Tsewang a commencé à l’école tibétaine Sambhota Kollegal, où elle a terminé sa scolarité de la première à la dixième année. Elle a poursuivi ses études de la onzième à la douzième année à l’école centrale pour les Tibétains de Mundgod, où elle a obtenu la première place de la promotion 2016. Par la suite, elle a poursuivi son baccalauréat en sciences de l’éducation de 2016 à 2020 à l’Institut régional de l’éducation de Mysore, dans le cadre du siège réservé attribué par le ministère de l’Éducation, fourni par le gouvernement de l’Inde. Elle a ensuite entrepris une maîtrise en génétique à l’Université de Mysore, département de génétique et de génomique, avec le soutien financier du TSSR et de l’Aide à l’Enfance Tibétaine (AET), en France. Elle leur tient à exprimer sa sincère gratitude pour leur soutien tout au long de son parcours éducatif.

Tsewang attribue son succès remarquable à une profonde passion pour son domaine de prédilection, combinée à un dévouement inébranlable, à un travail acharné et persistant et à une curiosité insatiable pour l’apprentissage. Elle a fait remarquer : « Le fait de m’entourer d’un réseau de personnes qui m’inspirent et me mettent au défi a également joué un rôle essentiel dans ma quête du succès. »

En reconnaissance des personnalités influentes dans sa vie, Tsewang a exprimé sa profonde gratitude : « Je tiens également à exprimer ma profonde gratitude à mes parents qui travaillent dur, dont l’amour profond et le dévouement inébranlable ont été une lumière qui a guidé ma vie. Leurs sacrifices et leurs efforts inlassables m’ont non seulement ouvert les portes de l’éducation, mais m’ont aussi inculqué les valeurs de persévérance et de détermination. À mes frères et sœurs, vous avez été des piliers de soutien indéfectibles depuis le tout début. Vos encouragements et votre confiance en moi ont été une source constante de motivation, et je chéris le lien que nous partageons comme une source de force dans mon parcours. Mes remerciements les plus sincères vont tout particulièrement à mon mentor, le Dr Koushik, et à mon guide, le professeur Ramachandra, ainsi qu’à nos professeurs du département de génétique, qui ont fait preuve d’une patience remarquable pour répondre à mes doutes et m’ont constamment soutenu tout au long de mon parcours éducatif. Je suis profondément reconnaissant à Sa Sainteté le 14e Dalaï Lama, à l’Administration centrale tibétaine (CTA) et au gouvernement indien de nous avoir accordé le privilège de poursuivre des études, comme n’importe quel citoyen indien. Ces opportunités ont été une source d’inspiration profonde pour moi.

Le ministère de l’Éducation, CTA, a adressé ses plus chaleureuses félicitations à Tsewang Tsamchoe pour ses réalisations extraordinaires et pour avoir été une source d’inspiration pour d’autres jeunes Tibétains, tout en lui souhaitant un avenir brillant et prospère.

Déposé par le ministère de l’Éducation, CTA

 

Recevant les médailles d’or lors de la 103e collation des grades annuelle de l’Université de Mysore le 18 octobre 2023.

 

Les médailles d’or exposées.

 

Avec un membre de la famille.


Octobre 2023

JETSUN PEMA : prix Pearl S. Buck du Randolph College

RANDOLPH PRÉSENTERA LE PRIX PEARL S. BUCK À JETSUN PEMA

Jetsun Pema, la sœur cadette de Sa Sainteté le 14e Dalaï Lama, recevra le prix Pearl S. Buck du Randolph College en avril.

Le prix, décerné aux femmes qui incarnent les idéaux, les valeurs et les engagements de Buck, membre de la promotion de 1914 et première Américaine à recevoir le prix Nobel de littérature, est rétabli ce printemps.

Pema a consacré sa vie à l’éducation des enfants tibétains en exil.

Elle a été présidente des villages d’enfants tibétains, qui accueillent et prennent soin des enfants orphelins, démunis et réfugiés, de 1964 à 2006, et a été reconnue comme la « Mère du Tibet » par le Parlement tibétain en exil.

« Nous sommes très honorés de décerner à Jetsun Pema le prix Pearl S. Buck cette année pour son plaidoyer et son soutien aux villages d’enfants du Tibet », a déclaré la présidente Sue Ott Rowlands. « Je ne peux imaginer un récipiendaire plus digne étant donné le dévouement de Pearl S. Buck envers les enfants et l’éducation en Chine. »

Pema recevra le prix lors d’une cérémonie spéciale le 18 avril. Randolph prévoit également de partager un nouveau documentaire sur sa vie lors de l’événement.

Elle est née en 1940 à Lhassa, la capitale du Tibet, où son frère aîné était déjà reconnu comme 14e Dalaï Lama.

Elle a commencé ses études formelles à l’âge de 9 ans au couvent Saint-Joseph de Kalimpong. Elle était une jeune fille qui fréquentait une école en Inde en 1959 lorsque le Dalaï Lama fut contraint à l’exil pour s’y réfugier après l’invasion du Tibet par la Chine.

Après avoir terminé ses études de Cambridge au Loreto Convent à Darjeeling en 1960, Pema a poursuivi ses études en Suisse et en Angleterre.

En 1964, elle retourne en Inde après la mort subite de sa sœur aînée et son frère lui demande de prendre en charge la responsabilité de la gestion du village d’enfants tibétains (TCV) à Dharamsala.

Surnommée « Amala », ou Mère respectée, par les enfants, Pema a conduit TCV à devenir l’une des institutions tibétaines en exil les plus prospères.

Aujourd’hui, les projets TCV comprennent cinq villages d’enfants avec des écoles attenantes, sept pensionnats, sept externats, dix garderies, quatre centres de formation professionnelle, quatre auberges de jeunesse, quatre foyers pour personnes âgées et un programme de sensibilisation pour plus de 2 000 enfants en exil. .

Outre sa responsabilité à l’école TCV, en 1970, lors de la première assemblée générale du Congrès de la jeunesse tibétaine, Pema a été élue vice-présidente, et lors de la première assemblée générale de l’Association des femmes tibétaines en 1984, elle a été élue conseillère. .

En 1980, elle a été envoyée par le Dalaï Lama visiter le Tibet en tant que chef de la troisième délégation d’enquête et a beaucoup voyagé pendant trois mois dans tout le pays.

Elle est également la première femme élue au poste de ministre du Parlement tibétain en exil, en tant que ministre de l’Éducation.

Elle est récipiendaire de nombreux prix internationaux, dont le Prix des Enfants du Monde pour les Droits de l’Enfant (Suède), le Prix Femme de Courage, le Prix Maria Montessori en Italie et une Médaille de l’UNESCO, ainsi que le prestigieux Nari Shakti Puraskar. récompense décernée par le gouvernement indien à des femmes ou à des institutions qui œuvrent en faveur de la cause de l’autonomisation des femmes.

Pema est la septième récipiendaire du prix Pearl S. Buck de Randolph.

Les lauréats précédents incluent Maya Lin (2004), artiste et designer responsable du Mémorial des anciens combattants du Vietnam ; Mary Robinson (2003), ancienne présidente de l’Irlande ; Jehan Sadat (2001), ancienne première dame d’Égypte ; Sheikh Hasina (2000), ancien premier ministre du Bangladesh ; Corazon Aquino (1998), ancienne présidente des Philippines ; et Maxine Hong Kingston (2016), une auteure acclamée connue pour ses œuvres mêlant les histoires de sa famille aux États-Unis et le folklore chinois.

Buck est connue pour son travail humanitaire et pour sa défense des droits civiques, des droits des femmes, des droits des enfants et des droits des personnes handicapées bien avant que ces questions ne soient évoquées en public.

Son livre, The Good Earth, pour lequel elle a reçu le prix Pulitzer, offre une description de la vie dans un village paysan chinois et inclut le point de vue de femmes qui ont vécu et vécu des difficultés quotidiennes. Ses efforts inlassables pour accroître la compréhension entre l’Asie et l’Amérique ont laissé une empreinte durable sur le monde.


Octobre 2023

TIBET : Choeyang Kyi devient la première médaillée d’or olympique tibétaine au 35 km de marche

La médaillée d’or olympique tibétaine Choeyang Kyi pleure lors de la cérémonie de remise des médailles olympiques à Hangzhou, le 4 octobre 2023 (Photo/Xinhua)

CHOEYANG KYI DEVIENT LA PREMIÈRE MÉDAILLÉE D’OR OLYMPIQUE TIBÉTAINE EN MARCHE

DHARAMSHALA, 10 octobre: Dans un moment historique aux 19e Jeux asiatiques à Hangzhou, en Chine, le 4 octobre 2023, Choeyang Kyi, une athlète d’origine tibétaine,a remporté la médaille d’or dans la marche de 35 km de l’équipe mixte, s’élevant comme un symbole d’inspiration et brisant les barrières pour les athlètes tibétains sur la scène internationale.

À l’âge de 22 ans, elle a remporté une médaille de bronze au 20 km marche féminin aux Jeux olympiques de Londres 2012 qui ont eu lieu au Mall le 11 août 2012. Cependant, son moment de gloire a été éclipsé par des scandales de dopage impliquant les marcheuses russes Yelena Lashmanova et Olga Kaniskina, qui avaient initialement remporté des médailles d’or et d’argent, respectivement.

Ce résultat a permis à Choeyang Kyi de remporter une médaille d’or, un moment qui a marqué le point culminant d’une saison extraordinaire. Son dévouement, sa résilience et son engagement envers le fair-play font d’elle non seulement une athlète exceptionnelle, mais aussi un symbole d’esprit sportif et d’intégrité, inspirant les générations d’athlètes à venir.

Née dans l’Amdo, son parcours remarquable de ses racines tibétaines à ses succès sportifs internationaux témoigne de son dévouement inégalé et de son esprit inébranlable. Non seulement elle a obtenu sa place en tant que première Tibétaine ethnique à concourir et à remporter une médaille aux Jeux olympiques, mais sa récente médaille d’or aux 19e Jeux asiatiques à Hangzhou, en Chine, souligne son statut de symbole d’inspiration et d’unité parmi les athlètes du monde entier.

Sa victoire remarquable met non seulement en valeur son athlétisme exceptionnel et sa détermination inébranlable, mais elle témoigne également du potentiel des athlètes de divers horizons à exceller aux plus hauts niveaux de compétition, servant de phare d’espoir et de motivation pour les athlètes en herbe du monde entier.


Octobre 2023

Pau, priorité aux subventions pour l’Institut Confucius

2021, Bayrou vu par le caricaturiste Rebbel Pepper

(…)

 

DE LA CANTINE À LA CHINE

« Faire supporter aux communes et aux habitants l’augmentation des tarifs des repas, ce n’est pas satisfaisant », ajoutait l’opposant palois Jean-François Blanco. « Par rapport à la dernière tarification, cela représente 1 centime d’écart, a souligné Béatrice Jouhandeaux, en réponse. Nous passons de 29 à 30 centimes pour la première tranche. » La délibération est passée en dépit de trois votes contre et quatre abstentions.

On pensait le débat terminé à l’heure d’évoquer la subvention toujours très urticante accordée à l’institut Confucius. Mais l’écologiste paloise Emma Camelot en rajoutait une louche. « Je suis infiniment gênée du contexte. Il y a quelques minutes, vous avez fait voter l’augmentation des repas […] et nous sommes invités à voter une subvention de 30 000 euros et une mise à disposition de locaux pour 36 000 euros ainsi qu’une aide de 4 000 euros, soit près de 70 000 euros. Il semblerait que l’équilibre financier d’une structure d’influence l’emporte sur l’équilibre financier des familles. » Ils étaient plusieurs à voter contre. La maire de Lescar, Valérie Revel, regrettait qu’on ne subventionne pas autant d’autres initiatives dans l’agglo. Les Mystères de la Cité, par exemple ?

Sur le fond, François Bayrou a ressorti l’argumentaire de l’an dernier et de l’année d’avant. « Tout le monde sait ici que je ne suis pas en accord avec la politique du gouvernement chinois. J’ai une valeur : les gouvernements et les peuples, ce n’est pas la même chose. » Son adjoint, Mohamed Amara, est rapidement venu au soutien. « Il s’agit d’un institut qui délivre des enseignements, cela permet à des jeunes du territoire d’apprendre le chinois, a rappelé l’ancien président de l’UPPA. Je rappelle que le premier financeur de l’Institut Confucius de Pau, c’est l’État via le rectorat. »

(…)

Par Romain Bely – r.bely@sudouest.fr

L’an dernier, France Info s’interrogeait sur les aides publiques allouées à l’outil du soft power chinois. En 2023, avec l’inflation et la hausse des impôts locaux, les fermetures de piscines, etc., la question ne devrait-elle pas être encore plus au rendez-vous ? Pas selon l’équipe municipale de M. Bayrou…

APACT  
 




Association Humanitaire exclusivement composée de bénévoles qui vient en aide aux réfugiés tibétains qui mènent la vie de l'exil et du dénuement dans les camps installés depuis 60 ans en INDE et au NEPAL.












 
Site Internet.  
 
Association Paloise pour l'Art et la culture du Tibet archives 1986-2008


APACT sur Facebook




http://perso.numericable.fr/apact


Galerie de photos


"Mainpat 2011" le film


"Mainpat 2013"


"Mainpat 2023" le film




PARRAINAGES DE COMMUNES EUROPEENNES AVEC DES COMMUNES TIBETAINES


Hommage à Phurbu Dolma




Beru Khyentse Rinpoche à Pau Aout 2013




Prisonniers Tibétains


Discours de Monsieur Robert BADINTER, Ancien Ministre de la Justice Lors du RASSEMBLEMENT EUROPEEN POUR LE TIBET à PARIS le 14 mars 2015.





PHAYUL.COM

 
Siège Social.  
 

 
Adresse postale.  
 

---------- Contact ----------
info@apactpau.fr
apactpau@yahoo.fr
apactpau@free.fr
apact64@yahoo.fr - webmaster
 
visiteurs  
   
Visiteurs. 559606 visiteurs (1494916 hits)