Pau Tibet
Rubriques  
  Infos
  => Janvier 2019
  => Février 2019
  => Mars 2019
  => Avril 2019
  => Mai 2019
  => Juin 2019
  => Juillet 2019
  => Aout 2019
  => Septembre 2019
  => Octobre 2019
  => Novembre 2019
  => Décembre 2019
  => Janvier 2020
  => Février 2020
  => Mars 2020
  => Avril 2020
  => Mai 2020
  Année 2018
  Année 2017
  Année 2016
  Année 2015
  Année 2014
  Année 2013
  Année 2012
  Année 2011
  Année 2010
  Année 2009.
  Historique de l'APACT.
  Hommage à Phurbu
  Rencontre de Denise Campet Puntsok Drolma avec S.S. Dalaï Lama.
  Mainpat 2007
  Mainpat 2009
  Mainpat: travaux et projets.
  Mainpat 2011
  Mainpat 2013
  Mainpat 2014
  Mainpat 2015
  Mainpat 2016
  Mainpat 2018
  Bodnath le 10 Mars 2009.
  Pokhara 2009
  Dharamsala 2009
  Salle de classe du monastère de Pawo Rinpoché au Népal.
  Université de Bengalore
  Les écoles en Inde, Népal et Bouthan
  Gandhi School Mainpat Mai 2012
  Parrains et Filleuls.
  Témoignages des filleuls
  Parrainage.
  A.G. de l'APACT 16 Mai 2009.
  A.G de l'APACT 8 Mai 2010
  A.G de l'Apact le 14 Mai 2011
  A.G de l'Apact le 12 Mai 2012
  A.G de l'Apact le 20 Avril 2013
  A.G de l'Apact le 13 Avril 2014
  AG de l'Apact le 10 Avril 2015
  A.G de l'Apact le 2 Avril 2016
  AG de l'Apact le 22 Avril 2017
  Fête annuelle de l'APACT.
  Fête annuelle de l'APACT 2010.
  Fête annuelle de l'APACT 2011
  Fête annuelle de l'Apact 2012
  Fête annuelle de l'APACT 2013
  Fête annuelle de l'APACT 2014
  Fête annuelle de l'APACT 2015
  Fête annuelle de l'APACT 2016
  Fête annuelle de l'APACT 2017
  Fête annuelle de l'APACT 2018
  Fête annuelle de l'APACT 2019
  Béru Khyentsé Rinpoché à Pau.
  Actualité PAU.
  Exposition peintures Tashi Norbu
  Méssage de SS Dalaï Lama au peuple Tibétain.
  Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
  Discours de Mr Badinter le 14 Mars 2015
  Prisonniers Tibétains
  Seisme du Népal 2015
  Galerie
  Partenaires.
  Exposition du 18 au 25 Février 2017
  10 Mars 2017 à Pau
  Manifestations Décembre 2019
  Mainpat Novembre 2019
  Mainpat 2020
  Projet Ulule
Infos
Qu'est ce qu'être parrain ou marraine ?




Rubrique Parrainage


13 Juillet 2020

Information pratique

Notre permanence Maison de la Montagne reste fermée jusqu'en septembre 2020.

Pour toute demande ou pour un rendez-vous, envoyez nous un message par
Email:
info@apactpau.fr  ou appelez-nous 05 59 32 70 79



Urgence parrainages août 2020


Depuis mars 2018 les frais de scolarité des élèves de TCV
sont passés de 42 à 45€/mois et de 45 à 55€/mois (TCV Selakui).

Liste des parrainages très urgents (mise à jour le 04/08/2020)

• Bébé en vert

• Elèves de la maternelle à la terminale en rouge

• Elèves de TCV en orange

• Etudiants en bleu

• Personne âgée et nonne ou lama en noir

Cliquez sur les tableaux pour les agrandir







Pour toute demande de renseignements ou pour indiquer votre choix cliquez sur une des 2 adresses mails suivantes :

Contact : info@apactpau.fr ou apactpau@free.fr

Téléphone : (+33)05 59 32 70 79 ou 06 81 13 97 90

Adresse: APACT                                    Permanence:   Maison de la Montagne           
                2 rue Louis Barthou                                          Cité des Pyrénées, 2ème étage
                64140 BILLERE                                               29 bis rue Berlioz
                FRANCE                                                           PAU
                                                                                           
Mardi de 15h30 à 19 h
 
                                                  
(Permanence fermée jusqu'en Septembre 2020)

Siège Social:
MJC du Laü, 81 Avenue du Loup - PAU


13 Juillet 2020

Nouvelles de Mainpat


RTWA Mainpat conducted cleanliness drive of surroundings of Tibetan Settlement Office, Cooperative Society and main roads leading to our main Monastery on 13th July 2020






A ne pas manquer

Sortie du Tome 4 de la série sur Alexandra David-Néel Mercredi 24 Juin 2020



https://www.angle.fr/


«S'il vous plait, une autre histoire ! Vraiment ? Alors écoutez bien : moi, Marie-Madeleine, assistance très proche de la plus célèbre exploratrice féminine, je profite d'être à Gangtok, capitale du Sikkim, pour vous conter cette anecdote qui se passa en 1912, ici-même. Sidkéong Tulku, fils du maharaja, offrit à Alexandra une petite statuette de Bouddha. Pas n'importe laquelle cependant, une relique vieille de cinq siècles ! Elle promit de la restituer à son pays d'origine après sa mort. Me voici donc en Himalaya pour une dernière mission.»

Les talents de narrateur de Fred Campoy se déploient pour cette conclusion dans la digne continuité des précédents épisodes. À l'intérieur de ce récit toujours aussi passionnant, documenté et vivant, le lecteur découvre encore beaucoup de bouleversements (mort du mari, visites de lieux sacrés, atteinte de la transcendance, rencontres…) et découvre, de manière intime, la fin de la vie «active» de la grande dame, ainsi que ses difficultés à accepter la vieillesse et son lot de handicaps. Le point fort et l'originalité de cette série tient dans le choix de l'axe de travail : à travers le regard de la collaboratrice et la mise en résonance des événements du présent par rapport au passé. Le scénariste aura démontré, à travers ses péripéties, que décidément, madame David-Néel était une sacré bonne femme ! Un caractère et un courage exceptionnels, et une obstination bien solide ! Il est vrai que, parfois, l'évocation des préceptes est poussée, mais l'ensemble reste compréhensible, abordable et relativement intéressant, même pour les profanes et les non adeptes de cette religion.

Clap de fin dans ce quatrième tome des chroniques d'Alexandra David-Néel. Une personnalité qui restera immortelle à travers ses écrits et ses recherches dans le domaine du bouddhisme et de la quête spirituelle. Le traitement original à travers la voix de sa fidèle amie, combiné aux flash-backs font de cette biographie un indispensable pour tout admirateur ou simple curieux de cette figure hors-norme.

Lire la chronique du livre 1.

Lire la chronique du livre 2.

Lire la chronique du livre 3.







FRED CAMPOY

Frédéric Campoy est né à Pau en 1973. Après des études aux Beaux-Arts, il crée un atelier de dessin avec Roland Pignault. Après plusieurs travaux publicitaires, et des BD dans des fanzines amateurs, il signe, avec son compagnon d’atelier, son premier album. Arcanes (Delcourt) traduit son amour pour la BD d’action, d’aventure, et pour le graphisme issu des comics. Se sentant attiré par le dessin humoristique, il se lance alors dans une nouvelle aventure avec Wilfrid Lupano : deux tomes d’un western parodique : Little Big Joe (Delcourt).

Puis, avec son frère Bruno et Olivier PAILLE, il réalise la trilogie SHRÖG (Vents d’Ouest), condensé de ses passions pour Star Wars, Indiana Jones et le Muppet Show !

Grâce à cette série, il débarque dans l’aventure Kookaburra Universe (Soleil) dont il illustre le scénario du tome 11. Puis il réalise la trilogie Karma Salsa (Dargaud).

Parallèlement à cette activité d’auteur de BD, Fred CAMPOY enseigne au public amateur le dessin et la BD à l’ESA Pyrénées de Pau.

Photo : © Éric Cheylan


MATHIEU BLANCHOT

Né à Pau en 1988.
C’est au collège que Mathieu Blanchot commence à se passionner pour le dessin. D’abord avec les mangas, puis avec les albums de BD de tous horizons. Pendant ses années lycée, il rencontre Fred Campoy, avec qui il prend des cours de dessins/BD.
Le bac en poche, il poursuit ses études à l’ESMI (École supérieure des métiers de l’image) de Bordeaux dans la section BD/illustration.
Son diplôme en poche, il retrouve Fred Campoy et se lance avec lui dans sa première BD Une vie avec Alexandra David-Neel.


13 Juin 2020

Nouvelles de Mainpat

Mainpat est dé-confiné ainsi qu'Ambikapur. A Mainpat les écoles sont
toujours fermées et l’internat sert de lieu de quarantaine.

TCV est toujours en zone confinée ainsi que les universités de Delhi,
Bombay, Bangalore, Chandigarh etc..


10 Mai 2020

Nouvelles de Mainpat

1-il n'y a aucun cas de Covid 19 à Mainpat. Le confinement  y est respecté sous contrôle de la police indienne. Les écoles sont fermées. Toutes les activités sont arrêtées. Mainpat est déclaré en zone verte.            

A Mainpat comme dans tous les camps de réfugiés tibétains, les associations de jeunes TYC, de femmes TWA, de bouddhistes et les monastères se sont mobilisés pour fournir de la nourriture aux plus démunis et aux indiens de villages voisins. Ils ont distribué du riz, du dal etc…                                                                           

Les jeunes, bien protégés, se sont occupés de la désinfection des rues des villages et des lieux publics.                           

Les membres du centre de santé ont assuré la surveillance des habitants (prise de température…)                                      

Distribution gratuite de graines et de semences (données par le centre de recherche indien voisin) à tous ceux qui ont un jardin

2- les écoles TCV sont fermées  depuis le 3 mars et au moins jusqu'au 5 juin, peut être plus tard car le confinement indien a été repoussé jusqu’au 17 mai. Les examens sont reportés. Certains élèves sont dans leur famille, d'autres sont à TCV.  Aucun cas de  Wuhan Covid19 (comme ils disent) dans les écoles TCV.               

900 élèves/7500 des classes 10= 2nde et 12= terminale, classes d’examen, sont confinés dans les internats TCV. Ils suivent des cours par vidéo conférence.

3- les étudiants sont confinés dans leur chambre s'il n'a pas été possible pour eux de rejoindre leur famille à Mainpat. Il n'y a pas de cours, sauf pour certains collèges par vidéo conférence, pas d'examens. Il faut attendre la fin du confinement pour connaitre les décisions de chaque collège. Leh, Bangalore, Bombay et Delhi sont en zone rouge, Dharamsala est en zone orange.


6 Mai 2020

Nouvelles de Mainpat



cliquez sur l'image


15 Avril 2020

Nouvelles de Mainpat

1- il n'y a aucun cas de covid 19 à Mainpat. Le confinement  y est respecté sous contrôle de la police indienne. Les écoles sont fermées. Toutes les activités sont arrêtées.

2- les écoles TCV sont fermées au moins jusqu'au 15 mai, peut être plus tard. Les examens sont reportés. Certains élèves sont dans leur famille, d'autres sont à TCV.

3- les étudiants sont confinés dans leur chambre s'il n'a pas été possible pour eux de rejoindre leur famille à Mainpat. Il n'y a pas de cours, pas d'examens. Il faut attendre la fin du confinement pour connaitre les décisions de chaque collège.

Protégez- vous bien

Tashidelek

Denise Dolma

Désinfection de Mainpat par des volontaires tibétains


15 Avril 2020

Durant une dizaine de jours (fin Février) des parrains de l'Apact ont séjourné à Mainpat pour fêter le Losar mais aussi pour faire le point sur les projets en cours ou réalisés. Retrouver sur le Facebook de l'Apact un reportage photos sur ce voyage des parrains.

Au départ de Bodhgaya


Spectacle des enfants du camp1


Présentation des projets de Dhundup Tsering


Enfants de l'école maternelle dans le Camp 1


Ecole du Camp 1




La doyenne de l'OPH


Retrouvez l'Apact sur Facebook: 
https://www.facebook.com/groups

Suivez quelques infos de Mainpat sur la page facebook de Mainpat (Mini Swiss)



Et sur le groupe de l'Apact



Cliquez sur l'image


Actualités

3 Aout 2020



Ama Adhe « la voix qui se souvient de tous ceux qui n’ont pas survécu » s’éteint ce matin dans sa ville d’exil à Dharamsala à l'âge de 88 ans, en ce jour de pleine lune du 6ème mois de l'année royale tibétaine de la souris de fer 2147.
Adhe Tapontsang est née à Nyarong, dans la province du Kham, de père Dorjee Rabten et de mère Sonam Dolma en 1932. Juste après son mariage, survient l'invasion chinoise du Tibet. En 1954, alors que son premier enfant est âgé d’un an, et qu’elle est enceinte, son mari meurt empoisonné sous ses yeux. Elle rejoint la résistance tibétaine des Khampas.
En 1958, Ama Adhe est arrêtée et séparée de ses 2 jeunes enfants. Elle est soumise à des interrogatoires et des tortures, et condamnée à la rééducation par le travail forcé dans les laogai où elle connaît des privations extrêmes et des conditions inhumaines de détention pendant 27 ans.
En 1987, elle s’enfuit du Tibet pour le Népal, puis s’installe en Inde à Dharamshala où elle s’occupe des nouveaux arrivants du Tibet.
En 1997, elle a publié un livre intitulé « Ama Adhe : The Voice that Remembers: The Heroic Story of a Woman’s Fight to Free Tibet », décrivant les conditions pénibles de prison chinois, comme elle en avait fait la promesse à des codétenus au cas où elle survivrait et malgré l’interdiction chinoise, elle tenait à témoigner pour les « morts et les vivants ».
Tout au long de sa vie en exil, elle a activement raconté les histoires de la vie sous l’occupation chinoise et des milliers de prisonniers tibétains qui sont morts sous l’oppression chinoise.
A Dharamsala, elle a également continué à s’occuper des enfants du centre de réfugiés et les a aidés à exprimer leur traumatisme par le dessin.
En 1999, Ama Adhe est invitée à témoigner en France au Sénat. Elle rencontre également Lionel Jospin, alors premier ministre, et Jack Lang membre du gouvernement. Elle a aussi rencontré Danielle Mitterrand, Françoise Hostalier, Catherine Trautmann et Nicole Pery à l’occasion du colloque des femmes socialistes au Palais de la Mutualité à Paris.
(Photo : Copyright © 2014 Tibet Oral History Project)


13 Juillet 2020


Cliquez sur l'image


28 Juin 2020

DHARAMSALA : À 85 ans, le Dalaï-Lama sort Inner World, son 1er album

L'homme porte une tenue rouge.

À l’initiative d’une bouddhiste néo-zélandaise, le dalaï-lama sortira son premier album le 6 juillet prochain, jour de ses 85 ans. Intitulé Inner World, cet opus mêle musique et mantras.

Cet album a été coproduit par la musicienne bouddhiste Junelle Kunin. Stressée par son travail dans une banque, cette Néo-Zélandaise s’est mise à chercher, sans succès, de la musique pour accompagner des enseignements du dalaï-lama afin d’être plus calme et concentrée.

5 ans d’efforts

Junelle Kunin a alors proposé au Bureau de Sa Sainteté le dalaï-lama de réaliser un album de chants et de mantras du chef spirituel tibétain.

Elle a essuyé un refus poli, mais en 2015, lors d’un voyage en Inde, elle a réitéré sa proposition dans une lettre donnée à l’un des assistants du dalaï-lama.

Cinq ans plus tard, Inner World voyait le jour. Sur cet album composé de 11 titres, on peut entendre le dalaï-lama réciter des mantras et évoquer des sujets comme la sagesse et le courage.

L’extrait Compassion, qui est le nom de l’une des prières bouddhistes les plus connues, a été dévoilé mardi sur YouTube.    

                                                                                                       

La musique pour transcender les différences

Junelle Kunin a eu l’occasion de parler de musique avec le dalaï-lama. Je ne l’avais jamais entendu parler comme cela. […] Il s’est penché vers moi, ses yeux pétillaient, a-t-elle raconté à l’Associated Press.

[Le dalaï-lama] m’a expliqué comment la musique peut aider les gens d’une manière dont il ne peut pas, la musique peut transcender les différences et nous ramener à notre vraie nature ainsi qu’à notre bonté. Junelle Kunin

À son retour de l’Inde, Junelle Kunin a travaillé avec son mari, Abraham Kunin, qui est musicien et producteur, à créer de la musique et des sons pouvant mettre en valeur les mots du dalaï-lama.

Cet album ne vise qu’à essayer d’aider les gens, ce n’est pas un album bouddhiste, dit-elle. Les messages [de cet opus] ne pourraient pas être plus poignants étant donné le climat social actuel et les besoins de notre humanité, a-t-elle ajouté.

Les profits de la vente de cet album iront à l’organisme à but non lucratif Mind & Life Institute, qui explore la relation entre la science et le bouddhisme, et au programme éducatif Social, Emotional and Ethical Learning, développé par l’Université Emory et le dalaï-lama.

La joueuse de sitar Anoushka Shankar a été invitée à participer à l’enregistrement d’Ama La, l’un des titres de l’album.

Une chanson inspirée par des circonstances tragiques

En plus de coproduire l’album, Junelle Kunin y chante trois chansons. L’une d’entre elles est Purification, dont elle a aussi composé la musique au piano, alors que sa mère était hospitalisée en pleine crise de la COVID-19.

J’ai vraiment pensé que nous allions la perdre. Alors, j’ai écrit la musique que je voulais qu’elle ressente et entende au moment de mourir, a-t-elle expliqué.

Sa mère a survécu, mais quelques semaines plus tard, le neveu de Junelle Kunin est mort. En raison des restrictions imposées lors de la pandémie, sa famille et elle n’ont pas pu dormir près de son corps, comme le veut la tradition maorie.

[Mon mari] était en pleurs à la maison, et c’est là que l’inspiration est venue pour terminer Purification, a déclaré Junelle Kunin, ajoutant que ce morceau est dédié à la mémoire de son neveu Izyah Micah Toli.

Avec les informations de Associated Press

Radio-Canada :

image : Le 14e dalaï-lama, en pleine prière

PHOTO : FACEBOOK/INNERWORLD

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3033520913369534&id=100001349666916&sfnsn=scwshmo&extid=814mc0psZ3IKiedj


13 Juin 2020

Le moine bouddhiste Matthieu Ricard prolonge son confinement en Dordogne

Matthieu Ricard dans le jardin de sa mère en Dordogne
 
Matthieu Ricard dans le jardin de sa mère en Dordogne
Matthieu Ricard dans le jardin de sa mère en Dordogne © Radio France – Laurence Méride

Loin de l’Himalaya, c’est dans le jardin de la maison de sa mère à Peyzac-Le-Moustier que France Bleu Périgord l’a rencontré. A la fin du mois d’octobre, le moine bouddhiste Matthieu Ricard avait quitté le Périgord pour retourner en Himalaya où il vit depuis plus de 50 ans.

Mais il y a trois semaines, Matthieu Ricard est revenu en Dordogne pour rendre visite à sa maman âgée de 97 ans. Il a dû s’isoler pendant quatorze jours avant de la revoir.

Matthieu Ricard sur son confinement en face de l’Himalaya

Matthieu Ricard sur l’importance de se retrouver seul

 – 
Par France Bleu PérigordFrance Bleu


Actualités des mois précédents

APACT  
 


Association Humanitaire exclusivement composée de bénévoles qui vient en aide aux réfugiés tibétains qui mènent la vie de l'exil et du dénuement dans les camps installés depuis 57 ans en INDE et au NEPAL.












 
Apact sur Facebook  
   
Site Internet.  
 
Association Paloise pour l'Art et la culture du Tibet archives 1986-2008


APACT sur Facebook




http://perso.numericable.fr/apact


Galerie de photos


"Mainpat 2009" le film


"Mainpat 2011" le film


"Mainpat 2013"


"Le Lion des Neiges"Film documentaire de Claude Le Gallou




PARRAINAGES DE COMMUNES EUROPEENNES AVEC DES COMMUNES TIBETAINES


Hommage à Phurbu Dolma




Beru Khyentse Rinpoche à Pau Aout 2013




Prisonniers Tibétains


Discours de Monsieur Robert BADINTER, Ancien Ministre de la Justice Lors du RASSEMBLEMENT EUROPEEN POUR LE TIBET à PARIS le 14 mars 2015.





PHAYUL.COM

 
Siège Social.  
 

 
Adresse postale.  
 

---------- Contact ----------
info@apactpau.fr
apactpau@yahoo.fr
apactpau@free.fr
apact64@yahoo.fr - webmaster
 
visiteurs  
   
Visiteurs. 375342 visiteurs (931873 hits)